Discipline

L'éducation judéo-chrétienne est la marque de fabrique des européens, ce qui leurs fait attribuer à certains mots des valeurs qui fondamentalement ne sont pas les leurs.

Ainsi en est-il du mot « disciple », il me semble important de se repositionner par rapport à la notion précise que dégage ce terme.

Selon le dictionnaire Larousse la définition est la suivante : « Personne qui suit l'exemple de quelqu'un qu'il considère comme son maître à penser, qui adhère à une doctrine, une conception, etc. ; partisan, fidèle, adepte », pour aller un peu plus loin dans la compréhension du terme il convient de voir ce que signifie discipline :  « Branche de la connaissance pouvant donner matière à un enseignement »

Le sens commun est aussi (toujours selon Larousse): « Règle de conduite que l'on s'impose, maîtrise de soi, sens du devoir »

Ainsi donc si le lecteur l'accepte, le consensus est posé, être disciple c'est accepter les règles inhérentes à l'acquisition d'un savoir dont les applications nous permettent de pratiquer une discipline.

Ne nous leurrons pas la discipline est au disciple ce que la robe est à l'avocat, elle est le signe apparent et incontestable de la maîtrise acquise ou plus généralement, en cours d'acquisition.

Je vais me répéter, le véritable Maître c'est la connaissance et si certains d'entre vous ne saisissent pas totalement la signification de ce mot, je pourrais dire en commentaire que l'origine latine de ce vocable est « co nacere » ou « naître avec ».

Ce qui me permet de citer Nietzche : « celui qui ignore ces mots, meurt et devient, n'est qu'un hôte aveugle sur cette terre »

Jean Escalant

Pour être informé des formations, conférences et nouvelles parutions de Jean Escalant, merci de vous rendre à la page du formulaire de contact.